Les arthromoteurs

Arthromoteurs

Les arthromoteurs ou attelles motorisées sont utilisés pour mobiliser régulièrement une articulation dans le but de conserver ou de récupérer une amplitude articulaire le plus souvent après une intervention chirurgicale.

Les mouvements induits respectent la solidité articulaire et sont programmables à l’aide d’une télécommande permettant au patient d’intervenir à tout moment. Cette télécommande permet de régler la vitesse, les temps de repos, la durée ou le nombre de répétitions ainsi que l’amplitude qui peut être fixe ou progressive nécessitant dans ce cas la surveillance du praticien.

Le biofeedback ou rétrocontrôle

Biofeedback ou retrocontrole

Le biofeedback est une technique née dans les années 80, permettant au patient de percevoir instantanément par un signal sonore ou visuel, l’état d’une partie de son corps au niveau du tonus musculaire, de la mesure d’un mouvement, de la performance d’un geste ou de la stabilité de son équilibre.

PRINCIPE

Des capteurs de mouvements sont fixés sur la peau et reliés à un ordinateur. On demande au patient de faire un mouvement, ou de suivre le déplacement d’une cible sur un écran. Le mouvement est ensuite analysé et comparé au côté sain.

Ce peut être des capteurs de pression placés dans une plate-forme sur laquelle s’installe le patient, assis ou debout. Dans ce cas on analyse le positionnement du corps et ses possibilités de réajustement.

UTILISATION

On peut utiliser le biofeedback pour la relaxation, le contrôle de la spasticité, la rééducation périnéale, le travail de la coordination musculaire, la rééducation de l’équilibre ou le contrôle de mouvements.

Il n’y a pas de contre-indication.

Les appareils de musculation à charge guidée

Appareils de musculation à charge guidée

Ce sont des appareils multifonctions s’adressant aux utilisateurs débutants comme aux chevronnés grâce à un système de modification ultra-rapide de la charge.

Ces appareils permettent le travail du corps entier en force, en puissance et en endurance de force.

EN FORCE : efforts les plus importants possibles.

Efforts lents et de très grande intensité, peu de répétitions, temps de repos important (5mn)

EN PUISSANCE : efforts importants avec vitesse d’exécution maximale.

Efforts moyens, dynamiques sur la totalité du déplacement de la charge ou sur une partie seulement, mais toujours à grande vitesse sur la partie dynamique, temps de repos moyen (2mn30)

EN ENDURANCE DE FORCE: répétition d’efforts pour résister à la fatigue.

Efforts variables, nombreuses répétitions avec des rythmes différents, pauses courtes.

PRECAUTIONS :

Lorsque l’effort nécessite de bloquer la respiration, la pression thoracique est augmentée dangereusement. Il faut éviter la répétition de tels exercices et les interdire à toute personne présentant un risque cardiaque.

Les bienfaits du massage

Bienfaits du massage

Les bienfaits du massage sont réels :

Massage relaxant, par des appuis glissés avec ou sans huile sur les zones présentant des tensions.

Massage cervical, décontracturant en alternance avec de légères tractions dans l’axe et de petits mouvements de pression plus ou moins intenses selon les attaches musculaires, remontant vers le bas des oreilles en tirant doucement la peau pour réparer la fatigue d’une journée de travail.

Massage du rachis en insistant lentement sur les contractures rebelles.

Assouplissement des cicatrices, décollement des adhérences, relâchement des contractures.

Echauffement musculaire avant un travail d’étirement.

Préparation à l’effort, ou récupération après l’effort.

Drainage lymphatique manuel post-traumatique ou post-chirurgical.

Stimulation des muscles hypotoniques.

Réflexologie plantaire ou tout simplement massage relaxant de la voute plantaire en étirant lentement les propriocepteurs et le tendon d’Achille.

PRECAUTIONS

Varices, affections cutanées, plaies et infections

CONTRE-INDICATIONS

Phlébites ,hémophilies.